Choisir la médecine privée

Choisir ma qualité de vie maintenant

En principe, chaque personne devrait avoir accès à des soins de qualité en accord avec sa dignité sans égard avec sa capacité de payer. Malheureusement, la réalité est qu’au Canada tous n’ont pas accès à des soins de qualité disponibles dans les délais médicalement acceptables puisque ceux-ci sont classifiés comme non urgents.

En bref, selon nos ressources disponibles, nous priorisons ce qui est vital (oncologie, traumatologie, cardiologie, etc.), et mettons sur pied une liste d’attente pour ce qui ne menace pas la vie. L’orthopédie élective tombe dans cette catégorie. Jusqu’à douze mois pour un premier rendez-vous, puis six à dix-huit mois pour obtenir la chirurgie. Avec le vieillissement de la population et les ressources qui n’augmentent pas, le problème n’est pas près d’être résolu. Le coût humain d’une telle situation est élevé : handicap permanent, dépendance aux analgésiques, perte d’autonomie, perte d’emploi, perte financière élevée, etc.

La médecine privée vise précisément à compléter l’offre publique qui est parfois inadéquate ou insuffisante. Il ne s’agit pas d’idéologie, car le principe de couverture universelle gratuite doit être défendu le plus possible, surtout lorsque la vie elle-même est en jeu. Il s’agit plutôt d’une soupape qui retire la pression sur le système public et qui redonne la qualité de vie et la dignité à des milliers de personnes.

Soulagez votre douleur rapidement

Dr Marc Beauchamp: votre expert pour les douleurs à l’épaule et au coude