Anesthésie locale, régionale ou générale ?

Nous assistons ces dernières années à une évolution spectaculaire des techniques d’anesthésie. Actuellement, la tendance est d’effectuer de plus en plus d’interventions sans anesthésie générale; uniquement avec des blocs ou locaux (injections d’anesthésiques à l’endroit opéré), ou régionaux (anesthésie des nerfs périphériques) ou rachidiens (ou parfois épiduraux). Ainsi, la plupart des interventions arthroscopiques de l’épaule, du coude et du genou peuvent se faire sans anesthésie générale. Une légère sédation (médication apaisante), est parfois administrée pour détendre le patient ou pour son confort.

Ces techniques ont généralement pour effet de diminuer les complications et de permettre une récupération plus rapide après la chirurgie.

Au cours des dernières années, j’ai eu la chance de contribuer à l’avancement de la recherche clinique. Nous avons en effet développé de nouvelles techniques d’anesthésie locale lors des chirurgies de l’épaule. Elles sont très profitables aux patients chez qui les autres types d’anesthésie sont trop risqués. Cette nouvelle expertise a été le sujet d’un article dans « THE JOURNAL OF SHOULDER AND ELBOW SURGERY » publié en septembre 2009.

Malgré tout, l’anesthésie générale demeure une bonne solution pour certaines interventions. Afin de trouver le type d’anesthésie qui convient le mieux à chacun, une discussion préopératoire avec le spécialiste est indispensable.